Bienvenue en Enfer CRISTALYS ! Ca fait déjà un paquet d'années que je vous soutiens, ici ou ailleurs, cela me fait plaisir de vous redonner la parole pour ce nouvel album ! CRISTALYS se montre « agressif » sur sa promotion sur internet on vous trouve partout ! Ce qui est une bonne chose pour vous ! Vous croyez en ce que vous faites, et sa qualité !! Cela montre aussi que vous semblez estimer que CRISTALYS vaut plus que les autres pour en vouloir autant non ? Quels sont les atouts de CRISTALYS sur les autres groupes français du genre ? Rappelez-nous votre Suréminence !

Northail : Salutations Guudrath, c’est une grande fierté de te retrouver.

Nous investissons beaucoup dans la promotion et la communication tout simplement pour donner la chance à l’album et a fortiori au groupe d’élargir sa notoriété. Cela n’est que le fruit de l’intérêt que suscite de plus en plus Cristalys. Des métalleux nous découvrent chaque jour, nous contactent directement pour nous soutenir en plus de nous encourager, à chaque concert des liens d’honneur et de camaraderie se créent avec le public.... Au-delà de la motivation, nous gagnons en assurance et comprenons qu’il y a du potentiel, d’où cette décision de communiquer. Ce n’est en aucun cas la satisfaction de notre ego et surtout pas le sentiment que nous valons plus que d’autres. Quant à nos atouts, je n’aurais pas la prétention d’y répondre et je suis sûr que l’excellent chroniqueur que tu es sera plus apte à répondre.

Notre « Suréminence » est notre Foi inébranlable en Cristalys

cristalys lineup

 

J'ai tout réécouté depuis vos débuts avant d'écrire cette interview et la chronique. CRISTALYS a toujours fait du CRISTALYS, il a gardé la même ligne musicale ou peu s'en faut. En 10 ans, qu'est-ce qui a notablement évolué dans votre Black Metal ? Je donnerai mon avis dans la chronique !

Nous restons propre à notre style car tu ne peux pas échapper à ta façon d’écrire, cela fait partie de toi et tu l’exprimes inconsciemment. Il m’est arrivé d’écrire des morceaux dans un autre registre, voulant me rapprocher de groupes que j’affectionne, les idées étaient bonnes mais ce n’était pas du Cristalys, donc tu en reviens à faire ce que tu fais le mieux, à savoir suivre ton instinct créatif. Toutefois nous avons évolué techniquement, mélodiquement et structurellement parlant, surtout nous avons trouvé notre son.

J'avais beaucoup apprécié Suréminence. In Hoc Signo Vinces le surpasse-t-il, ou est-il différent ? Qu'avez-vous décidé d'explorer ou exploiter, singulièrement, pour IHSV ?

Je pense qu’il est au-dessus pour les raisons que j’ai énumérées ci-dessus, il est plus percutant, plus agressif et il a un son plus atypique qui vient affirmer notre personnalité. Cela dit, j’ai rencontré des fans qui adorent « In Hoc Signo Vinces » mais qui ont une préférence pour « Suréminence ».

Votre « logo » mêle le Lys et la Croix celte...

Depuis le commencement notre armoirie nommée « Croix de Lys » représente fièrement les textes et concepts que nous développons dans nos titres. A savoir la Croix Celte pour l’origine naturelle de nos peuples et de notre force. La fleur de Lys pour le royalisme, l’adulation de l’Ancien régime dans l’opposition aux valeurs des temps modernes.

Votre album, c'est toujours une coproduction avec Pagan Pride, via qui j'avais interviewé ELIWAGAR ?! Comment ça se passe avec ce label plus qu'underground ?

Ce petit label nous a donné un bon coup de main à l’époque de « Quintessence Celtique » et de « Suréminence » d’un point de vue de la distribution underground.

L’ensemble de la communication de la promotion et de l’investissement est fait par nos soins. Pour « In Hoc Signo Vinces », c’est moi qui ai voulu continuer avec « Pagan Pride » mais je pense que j’aurais dû prospecter vers d’autres labels car je ne m’attendais pas à autant de répercussions concernant ce nouvel opus. On arrive à honorer toutes les demandes mais cela prend énormément de temps. Vu les retombés, un label important permettrait de communiquer beaucoup plus et de faire une meilleure promotion.

J'ai tout vu en quinze ans en matière de païens et de « paganisme »... c'est comme le Black pour lequel je me bats à le définir car c'est possible : plus grand monde sait ce que ces notions veulent dire. Quelle est l'opinion de CRISTALYS en la matière ?

Cristalys est à part en ce sens qu’on ne peut le définir explicitement, il n’est ni païen, ni black pur, et je pense que de cette difficulté de coller une étiquette découle une considération black métal pour certains ou Pagan métal pour d’autres.

Personnellement, Cristalys peut se définir comme du black métal par sa musique qui est un métal extrême aux fortes influences black métal, dans les parties blast, riffs martiaux et dans son chant.

Le côté païen va intervenir aux niveaux des refrains, lignes de chant et mélodies plus épiques. A cela se rajoute des connotations thrash et des ambiances Doom.

Il y a toujours autant de rage dans ces vocaux ! Et la mécanique « Metal » accentue cette puissance ! Vous êtes plus un groupe Metal que d'ambiances selon moi... Qu'en pensez-vous ?

Ton jugement est bon. Je préciserais que Cristalys, « devient de plus en plus », un groupe de Métal, car à nos débuts avec « Jadis…vers les Puretés » et « Quintessence Celtique » le qualificatif de groupe d’ambiance était plus approprié. Avec les concerts le côté Métal s’est éveillé.

Cette évolution est logique, nous répétons, croisons le fer et la sueur toutes les semaines. Avec les thèmes à la fois guerriers et dénonciateurs, l’aspect Métal se devait de ressortir, d’autant plus que nous sommes des personnages plutôt vifs. La rage des vocaux se devait d’être accentuée par la prestance et le style et par cette volonté de hurler avec ses tripes.

Il y a quelque chose de foncièrement médiéval ou de l'époque suivante chez vous... Comment l'expliquez-vous alors qu'aujourd'hui, la France tombe en ruines, aux mains des Etasuniens et envahie d'étrangers ?

Il y a surtout une volonté de voyager au travers des époques à la recherche des vertus d’antan. Nous n’avons pas hésité à partir à la recherche de Vercingétorix comme à celle de Napoléon. Il est vrai que dans « In Hoc Signo Vinces », nous avons posé nos bagages spirituels un peu plus longtemps en l’époque médiévale et plus précisément dans le haut moyen-âge. Cela dit « Soldats du Sang » et la « Valse des Martyrs » sont des glorifications d’événements plus contemporains.

Il est certain comme tu le sous-entends, que cette recherche ancestrale vient d’un dégoût profond de la France actuelle d’un point de vue des mentalités, des mœurs, de la politique et de la soumission malheureuse aux États du nouveau monde et en la croyance dangereuse d’une gouvernance mondiale à caractère supranationale.

Cristalys trouve dans le passé une fierté et un prestige qui nous rassure, nous guide et nous permet de cracher notre haine verbalement sur les conceptions post-chaotiques d’un présent dégénéré.

L'enregistrement a-t-il changé ? Votre son est désormais, et encore plus, plus puissant, clair, volumineux ! Pourquoi cette volonté là ?

L’enregistrement n’a pas changé, nous sommes retournés au Sound Suite Studio avec Terje Refnes. Ces caractères du son que tu énumères viennent du fait que je me suis beaucoup plus immiscé dans le choix des sons de chaque instrument, dans les effets, le mixage et le mastering. Avec le temps, j’acquiers un peu plus d’expérience qui me permet de mieux définir ma vision auditive de Cristalys. C’est une chose importante car je pense qu’un groupe se définit certes par son style mais aussi par un son qui lui sera propre. Je pense qu’avec « In Hoc Signo Vinces », nous avons trouvé la voix sonore du groupe, il y aura quelques petits changements peut-être mais de manière générale cet album est un bon reflet du son du groupe : puissant dans sa lourdeur et son obscurité, clair en ce sens que nous pouvons distinguer chacun des éléments dans un univers (cela s’affirme en écoutant avec un casque) et non comme un mur que l’on prend de face (ce que l’on trouve trop aujourd’hui), paradoxalement le son a un aspect un peu confus, ce qui lui donne une certaine froideur le rapprochant des sonorités black métal…. En gros, je suis enchanté du travail effectué et j’espère continuer sur cette voie.

Votre Metal extrême n'est pas très sombre en fin de compte - estimez-vous encore faire du Black ? Comment CRISTALYS perçoit-il cela ? Sur une échelle de 1 à 10, 10 étant le plus noir, où est CRISTALYS ?

C’est très difficile de répondre à cette question…. Je peux te retourner celle-ci, est-ce que Forbidden Site c’est du BM ?

Cristalys reste du BM pour les influences et les caractéristiques que j’ai écrites précédemment mais si nous devons le comparer au black originel, nous n’en sommes pas. Notre exaspération est totalement noire poussant souvent nos délires aux limites d’un chaos mérité. Mais dans le même temps il réside beaucoup d’espoir dans nos textes et nos allures puisque nous honorons des épopées, cela a un aspect positif. Je dirais que notre noirceur et notre violence sont beaucoup plus guerrières que misanthropiques, ce dernier restant plus propre au BM. Sur ces faits, je pense que Cristalys se situe à 5 sur 10 par rapport à la noirceur….. mais à 10 sur 10 pour la conviction !

Comment s'est passée la composition de ce disque de perfectionnistes ? Combien de temps cela a pris pour que les pistes soient finalisées ? J'imagine que vous ne regrettez rien, sinon il ne serait pas sorti !

On regrette toujours des petites choses mais au vu du résultat ceux ne sont que des balivernes. La composition nous a pris beaucoup de temps, suite aux problèmes de line-up, aux plannings chargés en dehors du groupe, aux concerts joués parallèlement et à la gestion personnelle de tout ce qui a trait au groupe, de la musique à la vente. La pré-production a été longue également, quand tu commences à travailler les arrangements…cela n’en finit plus. Pour l’enregistrement final de l’album nous sommes restés un peu plus de deux semaines en studio, le mixage et le mastering ont pris une semaine. Pour le prochain album, nous espérons accélérer le rythme en changeant notre façon de travailler et de surcroît par l’osmose motivante et persuasive qui se dégage de Cristalys.

Sur quoi avez-vous buté le plus pour IHSV ?

Sur la pré-production… certainement ! Avant d’aller en studio nous enregistrons d’abord nous-même l’album aux rythmes des répétitions hebdomadaires. C’est trop long mais cela nous permet de peaufiner au mieux les morceaux et nous rassure avant l’entrée en studio. C’est cette étape que nous modifions dans l’écriture du nouvel album, en espérant gagner du temps.

Il y a aussi cette piste très étonnante, La Valse des Martyrs, que ne renierait peut-être pas SCORPIONS ! J'ai vraiment été surpris, puis touché... elle détonne. D'où vient-elle ?

Plus exactement c’est nous qui ne renions pas Scorpions (rires).

Cela faisait un moment que l’idée me traversait l’esprit de proposer une sorte de ballade dramatique, je voulais aller plus loin dans le délire que le titre « Baise ma Hache » dans l’album « Suréminence ». Aussi j’apprécie le fait qu’une composition vienne casser l’album en son milieu. Le principe d’une Valse m'est venue en écoutant le groupe « Ever Eve » avec la chanson « Valse Bizzare ». L’ambiance dramatique m’est apparue avec un morceau un peu doom-gothique de « Christ Agony » qui dégage une atmosphère des plus suicidaires. J’ai voulu faire un mélange des deux à la sauce Cristalys en rentrant dans le trip d’une danse perpétuelle avec la mort, comme si les fantômes des victimes dont je parle dans les textes sont condamnés à valser avec la faux tant que la vérité sur leur tragique dessein n’aura pas été dévoilée.

Vous avez fait un clip de « Soldats du Sang » - pourquoi avec cette piste ? Et que cherche ce soldat qui est vomi par les flots de la mer ?

En toute honnêteté, le choix s’est fait par élimination. Nous avons beaucoup d’idées concernant l’ensemble des titres mais pour des raisons de budget le scénario de « Soldats du Sang » permettait un moindre investissement en termes de matériels, d’acteurs et d’effet spéciaux.

Chacun peut comprendre ce qu’il souhaite et c’est le but de cette vidéo. En ce qui me concerne, j’aime voir un soldat du passé déposé par les écumes en notre présent, abandonné, déboussolé, agonisant, il cherche à reconnaître le lieu de son éveil, où est son régiment, un combat est-il à proximité, il se rend vite compte qu’il n’y a pas de soldats en cette époque et que la mort lui ouvre ses étreintes, alors il cherche à se reposer éternellement en un lieu majestueux. Face à la mer, du haut de la falaise, il comprend que sa mort n’est pas en vain, il a lutté fièrement pour défendre cette magnifique Terre… j’aime beaucoup la fin car on ne sait pas s’il meurt ou non, et cette poignée finale entre le musicien et le soldat énonce que notre black métal est un combat, que nous n’avons pas le droit de porter les armes mais seulement nos instruments, nous sommes des soldats armés de guitares… black métal ist krieg… dans le même temps c’est une allégeance aux soldats morts pour leur Terre et un message comme quoi le combat continue……

Quel est le plus grand atout de In Hoc Signo Vinces ? Que faut-il en retenir ?

Retenons son aspect martial mêlé de mélodies, de refrains épiques et le son car il vient enrichir la personnalité de Cristalys.

Cet album est le plus aboutit et le plus mature du groupe, pour le reste je laisse le soin au lecteur de lire les diverse chroniques sur les zines et webzines.

Pour ceux qui ne vous connaissent pas, CRISTALYS est un fier et valeureux guerrier de la langue française ! Pas de la même façon que PESTE NOIRE, OSIRION ou FORBIDDEN SITE. Personnellement j'adore entendre ces paroles chantées ! Cela vous met à la marge et vos paroles se font plus fortes, intenses, et vous assumez vos propos ! Plusieurs questions : qui les a écrit pour IHSV ? De quoi y est-il question ?

J’écris tous les textes de Critalys et je puise mon inspiration dans des personnages, époques ou événements qui ont construit, forgé et entretenue l’histoire de France, et d’Europe de manière plus générale. Car si chaque nation européenne dispose de son identité, on reste un seul et même peuple originel. Chaque texte de Cristalys est une allégeance ancestrale qui me permet de vomir haineusement sur la société pseudo-parfaite actuelle.

« In Hoc Signo Vinces » s’intéresse essentiellement à la construction de notre peuple en posant l’importance de l’identité familiale, de l’esprit de clan, de son aboutissement avec les ordres. Ces constatations ont imposé les règles de vie, de défense et de prospérité du peuple des Braves. Je viens donc m’opposer aux mœurs contemporaines qui prônent l’individualisme, la destruction de la famille, la notion de droit avant celle de devoirs et surtout je veux rejeter cette volonté politique et médiatique de nous imposer la haine de nous-mêmes et de notre passé.

Par exemple, des textes parlent des chevaliers teutons ou des templiers, je mets en exergue les principes nobles de la chevalerie, de l’honneur, du respect, de la défense, de l’abnégation et de la force de volonté… j’en ai marre d’entendre ces conclusions futiles montrant ces héros tels de stupides barbares buveurs de vins assoiffés de sang et d’idéaux morbides !

Dans « S’Rhioghal Mo Dhream » je défends l’importance naturelle du sang, de la famille et de son clan et m’oppose radicalement à la politique de destruction des valeurs éducatives traditionnelles. Dans la « Valse des Martyrs » je dénonce les crimes commis par les vainqueurs des grandes guerres qui adulés par l’imaginaire post universaliste non jamais été condamnés. Dans un autre registre, avec « Incantation Franque », je prie les dieux gaulois de rendre à la France toute sa grandeur ancestrale, ces dieux qui existaient bien avant le christianisme et bien avant cette nouvelle religion perfide que l’on nomme « Laïcité »… tu l’auras compris, nos textes sont des voyages ancestraux glorifiant le passé du vieux continent.

Pourquoi un nom d'album en latin cette fois-ci ??? Et que raconte cette piste au nom allemand ?

Le latin par son ancienneté confirme le concept historique de Cristalys. La devise est celle des Templiers, « Par ce Signe Tu vaincras », mais je l’utilise de manière globale en partant du principe que nos aïeux ont toujours recherché et combattus au nom de la victoire pour assurer la pérennité de leur territoire et de leur peuple. C’est au travers de symboles perpétuels tels que la fleur de Lys et la croix Celtique que cette ambition s’est renouvelée au fil des générations au travers des clans et des ordres.

Le morceau « Drang Nach Westen » se traduit par « La Marche vers l’Ouest ». C’est un jeu de mot et d’intrigue. Je m’explique : le « Drang Nach Osten » (La Poussée à L’Est) est le nom donné aux épopées teutoniques dans la conquête des pays de l’Europe de l’Est. Je me suis amusé à couronner d’estime ces chevaliers en considérant que de nos jours il serait opportun de reconquérir l’ouest à savoir leur propre terre….et non l’Est…. c’est l’ironie de l’histoire…. Ce que je hurle en allemand est tout simplement une des devises dans laquelle le combattant adoubé jure protection et fidélité à son ordre et à la protection de son territoire.

Et enfin : pour ma part, je trouve que cela est bien courageux de votre part, vous assumez – vous ne vous cachez pas derrière une autre langue et vous êtes audibles... quelle est votre opinion sur ceux qui suivent la doxa en la matière ?

Je n’ai pas d’opinion, je ne me demande pas si un groupe est courageux ou pas, j’aime ou non ce qu’il fait et le soutiens le cas échéant. Je ne cherche pas à juger ou à critiquer les gars du même style que moi. Je préfère dénoncer d’autres musiques inutiles, pauvres culturellement et qui malheureusement conditionnent nos enfants.

Avec Cristalys nous avons opté pour la ferveur car c’est notre vision du black métal, un style beau d’obscurité et agressif, dénonciateur et empli de courage. Adolescents, ceux sont ces caractéristiques qui nous ont séduites avant même la musique en soi. Donc comme de bons élèves retenant fièrement leurs enseignements, nous continuons le combat artistique…

La pochette est assez énigmatique...

En effet, le côté mystérieux donne une ambiance plus froide, critère qui distingue cet album dans tous ces éléments contrairement à son prédécesseur plus chaud et païen.

La pochette représente la Déesse Victoire ensanglantée de souffrance et d’humiliation, ensevelie dans un suaire, depuis son tombeau d’acier, elle lève fièrement les symboles ancestraux de gloire et appelle les nouvelles générations à rétablir dans le triomphe les valeurs et les morales d’antan.

CRISTALYS se dit Insurgé (Dissident?) – contre qui, quoi et comment ?

On le comprend dans les réponses précédentes, j’ai peur de trop me répéter. Globalement nous nous insurgeons contre tout ce qui attrait à l’effacement de nos acquis historiques pour le compte d’un monde « post-universel mondial» dangereux, néfaste et viral !

Croisons politique et musique : que pensez-vous de ce qui s'est passé cet été pour Varg Vikernes et sa femme ?

A l’aube d’une fraîche matinée d’Eté, à peine mon véhicule démarré, j’entends le nom de Varg à la radio ! j’avoue n’y avoir pas cru… puis un sentiment bizarre m’envahit, je me sentais comme un norvégien métalleux vingt ans plus tôt qui entendait les infos….(rires)…nostalgie quand tu nous tiens….

Enfin….. cette affaire est le reflet parfait de tout ce que j’énumère plus tôt, à savoir la dangerosité d’un système tyrannique basé sur des faux acquis pour légitimer son pouvoir. Varg et sa famille ne sont que les boucs émissaires cachant une affaire scandaleuse pour le gouvernement en place, à savoir que le même jour deux ministres étaient convoqués par la justice pour une affaire de fraude fiscale et le fils d’un autre ministre soupçonné de « faux », « blanchiment » et « escroquerie »… Varg, père, fermier, survivaliste, incarnant des valeurs oubliées devient la parfaite proie aryenne et nationaliste médiatique du moment…. Le système est pourri, véreux, injuste, destructeur, vicieux et n’a qu’un seul but : assurer sa santé politico-bourgeoise au détriment du peuple et de la vérité !.. et que ce soit clair, je ne fais pas de politique ! Je suis le témoin misérable de l’abus de droit dont nous sommes victimes ! Total soutien à Varg !....

Qui dans votre région soutenez-vous ?

Odium ! Leur black métal transpire la brutalité au croisement de Marduk et Dark Funeral, ce qui est atypique et courageux pour un groupe français. Dans leur dernier album « The Monolith of Hate », je pense qu’ils ont trouvé leur propre style en incorporant des techniques et ambiances malsaines qui deviendront, je suppose, la clé de voûte de leur style.

Svartcrown, pour leur sacrifice et leur infatigable courage à aller de l’avant !

Blessed in Sin, j’ai toujours apprécié la noirceur mélodique de leur black métal, leur longévité et la foi immuable en ce qu’ils font.

Charnier, d’une, ils sont un groupe de Death en France, mais surtout leur style est riche et original, cherchant des influences dans le black. Le chant percutant en la langue de Molière ne fait que rajouter un peu plus de courage et de fierté à cette formation.

Quelle est votre vision de la France d'aujourd'hui ? Et en 2017 ?

Soumise, submergée, décadente, sclérosée, mourante.

En 2017 : soumise, submergée, décadente, sclérosée et agonisante.

Trois adjectifs pour définir CRISTALYS !

Discipline Ferveur Camaraderie.

Qu'est-ce que ne fera jamais CRISTALYS ?

Exercer notre musique maudite sans conviction.

J'ai beaucoup de respect pour CRISTALYS et de plaisir à vous interviewer, vous serez toujours les bienvenus dans La Vois des Ombres ! Votre disque bute foncièrement... ! Les derniers mots - en Français – sont pour vous!

N’hésitez pas à découvrir Cristalys, à soutenir son ascension, à rejoindre ces mélopées tristes aux relents d’espérances et à défendre fièrement l’héritage de nos Terres !...Par ce signe nous vaincrons !

Guudrath, je te retourne le respect, mes salutations les plus fières !