HELL Obedience

HELL Obedience 2

 

Soyons franc d'emblée, qui aime le Black Metal satanique-orthodoxe venu de Suède et de Finlande appréciera cette seconde démo de HELL, Obedience. Son unique musicien a mis ses sous sur la table pour produire, en collaboration avec le légendaire The Way of Force et sous le nom de son propre « label » Casern Bitch Prodz, sa cassette en nombre limité. Obedience, sortie fin 2013, suit la première sortie en 2007, The Arrival of Eternal Reign of Evil déjà publiée chez The Way.

Ce qui est certain, c'est que nous avons ici avec Obedience, une (trop courte) démo mais ô combien excellente. Il serait vraiment dommage de passer à côté car c'est un petit bijou, il faut le dire et ce n'est pas dit pour cirer les rangeos de cet alcoolo basé à Langres. La cinquième piste « en advance », ISS, démontre encore mieux que les précédentes quatre pistes la haute teneur de ce Black Metal aux atmosphères grisâtres.

Contrairement à son géniteur, Alcoholichrist, je ne parlerai pas de Black Metal vicieux, mais s'il le ressent ainsi c'est très bien. Ce gaillard, qui a une excellente maitrise de sa guitare et de la production fait-maison, délivre plutôt un Black Metal finement composé, au rendu sonore léché ou lissé. De par ces caractéristiques immédiatement décelables, il sera permis de penser aux œuvres parisiennes en la matière depuis la fin des années 90, surtout que les vocaux d'Alcoholichrist, qui grommelle plutôt qu'il ne hurle ou vocifère (rappelant ceux d'ANKRISMAH), sont également rattachables à ce Black/Death parigot. Enfin, bon, qu'il le veuille ou non, HELL ne nait malheureusement pas du néant (Submersive Emotion rappelle pas mal ONDSKÄPT et/ou SHINING par exemple !), mais je veux aisément bien croire que toutes les tripes de ce monsieur se retrouvent dans Obedience. Je l'ai dis plus haut : c'est quand même une excellente démo, une très belle pièce de Black Metal. Le principal est qu'il l'est mise à jour, et non qu'il ait changé la face du Black Metal. Obedience est un ton encore supérieure à la première démo de 2007, qui se voulait surtout un peu plus brute avec un son plus nécro.

Tous les titres tuent. Les quelques pistes de cette cassette nous plongent directement dans cet univers somme toute, malade et commençant sa putréfaction (pas étonnant, notre Langrois produit un excellent Death-Doom macabre nommé...ALCOHOLICHRIST). Les atmosphères sont tout à fait prenantes, exerçant un effet hypnotique sur l'esprit, comme si l'on entrait de force dans les eaux grises et maléfiques. Le Black Metal de HELL effectue une descente plutôt qu'une ascendante agressive et violente – ce qui ne retire en rien de ses qualités ! Ascending the Scales of Belial ouvre le bal : ce court morceau maladif aux riffs ensorcelants, au rythme pesant et aux vocaux presque chuchotant vient vous accrocher le crâne, le décalotter et vous dévorer la cervelle... Puis Obedience déboule, et matraque martialement sur un fond de cordes répétant en boucle un pattern délirant et jouissif, chevauché d' « Obedience » déclamés nonchalamment : magistral. Submersive Emotion porte implacablement la marque diabolique et malsaine des Suédois, comme je l'ai dis plus haut. C'est franchement excellent et trippant. Holy Shit fonctionne également, dans un premier temps, sur une idée de déliquescence avec un rythme de fond batterie-basse hypnotique et en décalé, avant de se relever avec une certaine colère, quelque chose de mystique bizarrement. Une bien bonne démo que voici – vivement l'album et bravo à son auteur !