ALIENANTE DAMNATION (Belgique)

Le Chantre du Charnier, 2012 – Ars Funebris Records/ Voicea Succubus

LeChantreduCharnier(2)

ALIENANTE DAMNATION est la dernière incarnation en date de R.O.P.S, que l'on a entendu dans moult de ses side-projects, tels Vociferian, Lüger, Conjürator, Gotholocaust, etc. Pour qui connaît le travail de ce passionné de metal extrême, il n'y aura guère de surprise avec Le Chantre du Charnier. Ce premier opus rend très bien compte des aptitudes du multi-instrumentiste qu'il est : tout est extrêmement bien joué, agencé, articulé, produit – et il fait tout, sauf l'artwork confié à ce génie qu'est Mark Riddick. Voilà du pur metal extrême (du death metal pendant les 8 premiers titres, avant de s'orienter vers un black metal suédois des 90's) joué avec une intégrité en béton armé. Et avec des textes en français qui ne dépareillent nullement. Les vocaux les retranscrivent bien, tout en gardant une haine communicative. Bref, techniquement, il n'y a rien à reprocher à R.O.P.S.

La première partie du Chantre du Charnier est donc axée sur l'USD Death Metal des années 90, c'est-à-dire efficace, direct, sans fioriture et malsain. On pense surtout à Angelcorpse, Incantation. On ne retient pas de titres en particulier, mais il y a des passages purement jouissifs et bien sentis, servis par des textes tout à fait délicieux... Les noms des pistes sont d'ailleurs très évocateurs ! La seconde partie (9 à 14) se réfère plus au black metal suédois des années 90, et cette fois-ci, l'on pense à Marduk et compagnie – même si R.O.P.S. a du mal à se départir du death. Il y a quand même u paquet de riffs implacables typiques du style de black joué et là aussi, ça fait du bien par là où ça passe. En fin de compte, on peut voir Le Chantre du Charnier comme un excellent hommage aux années 90 du metal extrême et de ce qu'aime ce bouc de R.O.P.S.

Même si Aliénante Damnation ne révolutionne rien, ce qu'il fait il le fait très très bien : il ranime ainsi fièrement la vieille flamme noire... Tout ce que compte cet album, c'est ce que son auteur aime le plus et compose le mieux. Gloire à lui ! Il sera toujours le bienvenu dans La Voix des Ombres !