C'est un grand honneur pour LA VOIX DES OMBRES de recevoir THE ARRIVAL OF SATAN en son sein. Après un tonitruant Darkness Dealer qui a marqué les esprits, Saint-Vincent et son équipe de cinglés nous reviennent avec un MONSTRUEUX Vexing Verses que j'ai vraiment adoré. C'est le label allemand Black Hate qui sort le bijou, tout en rééditant le premier full-length... Bref, voilà un entretien qui aura connu quelques désagréments, mais le voilà tout de même ! (avril 2009)

taos_band


Welcome to Hell, Saint-Vincent ! Ca y est, THE ARRIVAL OF SATAN sort enfin son second long format !!! En 2003 sortait Darkness Dealer, un disque de Black misanthropique, ténébreux et bien cru... Quelle marque a-t-il laissé dans les esprits ? Qu'en a-t-on dit ?

Darkness Dealer a laissé une marque forte et n'a pas laissé les gens indifférents. Les critiques ont ete vives : très elogieuses ou incendiaires. Critiques crues, comme le disque.

Pourquoi le second opus arrive-t-il si tard ?

Le groupe est une entité organique vivante, et en conséquence l'écriture d'un album n'a rien d'automatique. Cela répond a un stimulus puissant. On a du attendre longtemps avant que le feeling TAOS repasse de façon la plus intègre qui soit et nous permette de composer.

Quelles différences fais-tu entre Darkness Dealer et Vexing Verses ? Le second est-il une suite du premier, ou autre chose ? Que reproches-tu à D.D. et au contraire, que lui trouves-tu comme atouts ? Es-tu satisfait de ce premier né, avec le recul ?

Je pense que Vexing Verses est plus vivant, plus souffrant. Alors que Darkness Dealer est monochrome, le nouvel album possède plus de nuances dans le noir. Je suis très satisfait de Darkness Dealer, car malgré les mauvaises conditions d'enregistrement il traduit parfaitement notre état d'esprit d'alors.

L'état d'esprit entre Darkness Dealer et celui de Vexing Verses a du changer non ? Comment tes pensées et sentiments ont-ils évolués depuis ?

La vie est cyclique, et même si on évolue on fait régulièrement face aux même terreurs, aux même horreurs. La démarche du groupe est de mettre de coté la personnalité et l'évolution pour mettre à nu l'horreur primitive que l'on peut ressentir. A ce titre les pensées et sentiments restent archétypaux et donc constants.

Que retrouve-t-on de toi et de tes compères dans Vexing Verses ? Une immense haine ? Une rage inextinguible ? En fait, je me dis que le Black Metal doit tout donner, et rendre au mieux tout ce que ses géniteurs ont à vomir... Alors, dis autrement : qu'est-ce qui vous guidait lors de l'écriture de Vexing Verses ?

Ce qu'on l'on retrouve, c'est à l'auditeur de le ressentir et de le vivre. Ce qui nous guidait pour l'écriture de Vexing Verses c'était encore une fois le concentré et la matérialisation du négatif vécu ses dernières années depuis Darkness Dealer.

Combien de temps a pris la composition de Vexing Verses ?

Comme Darkness Dealer : très peu de temps. Tout s'est écrit en une traite.

Darkness Dealer contenait une haine assez féroce... Et le son saturé fait inévitablement penser aux Légions Noires... Quel était l'objectif à atteindre niveau production ? Qu'est-ce que vous vouliez atteindre chez l'auditeur à l'époque ? Et est-ce la même chose avec Vexing Verses ?

On voulait quelque chose de très cru en effet. Trouver un endroit entre l'insupportable , la frustration, et l'intensité. Avec Vexing Verses on a travaillé avec le studio Necromorbus pour trouver un compromis entre cette intégrité, et une amplitude plus large dans la qualité du son pour se permettre un minimum de nuances dans l'expression.

Quelle étape vouliez-vous franchir avec Vexing Verses ? Ce disque est une véritable boucherie, un viol de l'âme, un LP fait de tripes pour déverser celles de l'auditeur... Une pure agression !

Je pense que la pochette résume parfaitement la démarche artistique. Un couteau de boucher dans l'entrejambe, dans la source de la vie, les yeux au ciel, vide, une flamme noire dans la main...

Je trouve ça vraiment difficile de trouver des types qui lâchent tout dans le micro aujourd'hui. Dans ce que j'entends dans Vexing Verses, Necropiss y jette toutes ses tripes et c'est à jouir ! Il répand une vraie folie dans cet L.P... Aurait-il pu en être autrement ?

Necropiss est particulièrement impliqué dans l'enregistrement du chant, et les séances studio sont très éprouvantes. J'ai toujours l'impression qu'il est à la limite de se vomir dessus et de s'évanouir. On ne peut pas se permettre beaucoup de prises, on travaille un certain état d'esprit, et on enregistre tout d'une traite de la façon la plus violente possible.

C'est l'excellent Black Hate Records qui produit Vexing Verses : comment s'est fait le deal ? Pourquoi ce label ? Et comment ça s'est fini avec le précédent, Sacral Productions ? Il n'y avait pas de label français pour prendre en charge Vexing Verses ?

Black Hate nous a contacté pour sortir Darkness Dealer en LP, il a fait du très bon boulot, et donc naturellement nous avons accepté de retravailler avec lui pour cet album. C'est un label très sérieux, intègre, très Black Metal. Parfait pour TAOS.

C'est le pape noir, Tore Stjerna qui vous a enregistré/mixé pour cette nouvelle offrande dans son Necromorbus Studio. Pourquoi ce choix-là ? Dans quel état d'esprit s'est passé votre travail commun ? Quel genre de type est Stjerna ? Tu as des anecdotes au sujet de ce passage chez lui ? Envisages-tu une prochaine et nouvelle collaboration avec lui ?

J'ai l'habitude de travailler avec Tore, et donc j'étais certain qu'on allait bien se comprendre pour le résultat. Et tout c'est très bien passé.

Qu'est-ce que scande Necropiss ? Tout tourne-t-il uniquement autour de Satan ?

Je t'invite à lire les paroles, qui cette fois ci sont dans le livret !

Y'a quand même quelques titres plus ralentis dans Vexing Verses, cela surprend au début. En même temps, ça avoine encore plus fort dans Vexing Verses... Rafal est un monstre du gravity beats huhu ! Vexing Verses est-il plus varié à ton avis ? Je le trouve également plus dense.

Vexing Verses est beaucoup plus varié que Darkness Dealer, oscillant entre passages extrêmement rapides, et morceaux lents. Mais je pense que même les morceaux lents garde une intensité aussi forte que les morceaux rapides. L'album est plus varié, oui, mais ne s'éparpille pas et reste toujours sombre. C'était l'objectif de l album : une peur humaine, humiliante face a une terreur constante et totale, entraînant une haine aveugle et monolithique.

Vexing Verses me plonge dans une haine terrible et me donne des visions apocalyptiques, me donne envie d'aller étriper tous ces trends à la con qui viennent me dire « je fais du Black, je fais ce qui me plaît »... De vrais gosses. L'auditorat Black est pitoyable. Qu'en penses-tu Saint-Vincent ? A qui s'adresse Vexing Verses ? Les précédents maniacs apprécieront-ils ou pas ?

Vexing Verses ne s'adresse a personne en particulier. On a attendu plusieurs années pour écrire Vexing Verses et s assurer qu'il serait le plus fidèlement possible noir, intègre et souffrant. Nous avons d'excellents retours de ceux qui avaient aimé Darkness Dealer. Nous verrons avec le temps.

Qui s'est chargé de l'artwork ? Sur la cover de Darkness Dealer, il n'y a qu'un visage grimé... Sur Vexing Verses, c'est toi Saint-Vincent qui se pointe un couteau, assis sur les fesses ? D'où vient cette photo ? Le message, c'est qu'il faut se passer de sexe pour vivre heureux huhu ?

La pochette est , je pense, l'exacte illustration des paroles comme je l'ai dis plus haut. Il n y a pas de message, il y a juste une sorte de totem de peurs primitives. C'est très profond, peu intelligible, très animal.

J'ai l'impression aujourd'hui que les gens écoutent du Black Metal avec détachement et qu'il préfèrent voir des rockeurs dirent qu'il en font plutôt que de vivre ce qu'ils écoutent... Tout le monde dit faire du Black : c'est si facile de le dire ! Or, je crois qu'un disque comme Vexing Verses doit rendre un grand malaise à l'écoute, il doit évoquer de puissant sentiments. Je crois même que derrière tout le déluge de violence que l'on entend dans V.V., je perçois la spiritualité déviante qui vous anime... Penses-tu aujourd'hui que le Black puisse être pris comme un simple instrument de plaisir – de la simple consommation donc – ou qu'il possède une valeur ajoutée : de la personnalité, une quelconque spiritualité ? Et le Black Metal est-il inséparable du Satanisme ?

Le monde est ainsi fait que tout ce qui brille se rouille et se corrompt. Le Black Metal n'échappe pas a la regle. Après, au delà des phénomènes de masse ou de mode, c'est a chacun d'aborder sa musique avec responsabilité et engagement. Nous n'avons clairement pas d'intention commerciale avec TAOS ! Les mots ne veulent plus dire grand chose, aussi c'est sur l'émotion qu'il faut se concentrer.

Vous êtes tous impliqués dans d'autres formations... Où en sont ces groupes et leurs sorties respectives ?

Je suis principalement impliqué dans BLACKLODGE qui doit sortir dans les prochains mois le split très attendu avec ABIGOR. Mais cela ne regarde pas TAOS.

Si l'on me demandait quels sont les trois mots qui résument la personnalité de THE ARRIVAL OF SATAN, je dirais : charbonneux, agressif et Black Metal. Et toi Saint-Vincent ?

Trois mots ?

Sale, effrayant, noir.

J'imagine mal THE ARRIVAL OF SATAN sur scène... De toutes façons, le Black Metal n'a rien à foutre sur scène je crois.

TAOS ne jouera jamais sur scène.

Qu'est-ce que ne fera jamais THE ARRIVAL OF SATAN ? Du Black'n'roll ?

TAOS ne fera jamais de musique positive.

Vexing Verses est sorti sous format CD... Va-t-il connaître d'autres formats ? Et Darkness Dealer sera-t-il réédité ?

Darkness Dealer vient d'être réédité sous format LP par Black Hate.

Vexing Verses sera édité de même sous format LP dans les prochains mois.

Vexing Verses est un putain d'album ! J'ai franchement trippé dessus et c'est mon premier bon disque de cette année ! Je ne m'attendais pas à un disque si bon. Bref, LA VOIX DES OMBRES remercie et salue THE ARRIVAL OF SATAN pour son passage dans ses pages – les derniers mots pour lui !

Merci pour ton soutien. Face and swallow your Vexing Verses !